Le pianiste français de Jazz Boogie woogie Catalogue Agenda concerts Carnet de voyages Jazz pour les enfants Accueil Beaune-Blues-Boogie-Festival


JPBoogie Smart & Swing / Blues & Boogie woogie

Réponses à vos questions

 

Logo JPB

 
1.       Est ce que le Boogie woogie est adapté aux circonstances de ma soirée ?

Le Boogie woogie est un style très composite fait de Blues, de standards du Jazz, de ballades et même de  morceaux de variétés réinterprétés. On peut quasiment, tout jouer en Boogie. C’est une manière d’aborder le Jazz avec un rythme particulier et une coordination des mains qui génère beaucoup d’énergie et d’entrain. C’est l’un des styles les plus connus dans le Jazz et l’un des plus authentiques.

 

2.       Dois-je plutôt opter pour le piano solo ou une formule en orchestre ?

Cela est fonction de plusieurs facteurs : budget, objectif de la soirée ou de la réception. En piano solo il est possible de faire danser comme de jouer très doucement dans une atmosphère d’intimité. La dimension de l’orchestre ajoute des composantes colorées : contrebasse, batterie, cuivres sont autant d’options qui définissent un style et également s’adaptent à un répertoire. La formule idéale pour un cocktail intimiste est piano solo ou piano + contrebasse ou clarinette. Pour une ambiance « Jazzy » piano, contrebasse et batterie. Les cuivres peuvent créer une animation visuelle complémentaire et ajoutent des « voix » essentielles pour un impact orchestral.

 

3.       Dois-je louer un piano, est-ce coûteux et où vais le trouver ?

Un piano en location ne pose aucun problème dans la mesure où l’on traite avec un fournisseur compétent et professionnel qui dispose d’un parc de pianos en bon état et d’un choix suffisant.

Je fonctionne avec 2 ou 3 loueurs en France entière qui sont en mesure, pour des prix très compétitifs, de transporter, accorder un piano droit ou à queue n’importe où. Les pianos à queue sont démontés et passent sur la tranche dans des endroits réputés difficiles d’accès. Les pianos droits sont parfois plus délicats à transporter (escaliers, passages très étroits…) En tout état de cause, il y a toujours une solution. Le prix, à titre indicatif, en fonction du modèle loué et de la distance de transport (et des difficultés d’accès comme les étages par exemple) oscillent entre 300 et 600 € environ (voire davantage pour de superbes modèles de concert). Le piano est livré, accordé, assuré et repris par les transporteurs spécialisés. Des pianos à queue existent en noir laqué ou en blanc pour la location. Pour information, ils doivent être livrés avec une banquette réglable (le pianiste ne joue pas debout !) et accordés au LA 442.

 

4.       Un piano numérique ou clavier électronique pourraient-ils  convenir ?

Dans la mesure où on ne peut absolument pas mettre un piano cela peut éventuellement convenir. Les pianos numériques en location sont des claviers assez inesthétiques dont le son et le toucher sont loin de valoir un piano acoustique malgré les progrès de la technologie. Un piano met en résonance des bois, des cordes et libère des harmonies chaleureuses. Un piano numérique les restitue d’après un échantillonnage et doit être amplifié pour « sonner » correctement ce qui en augmente le coût. Peu de loueurs acceptent de transporter ces claviers dont la manutention est une contrainte pour le client.

 

5.       Puis-je envisager pour une soirée privée entre amis d’engager Jean-Pierre Bertrand avec d’autres musiciens ?

Absolument ! Les soirées privées organisées par des particuliers sont très nombreuses. Elle donnent un caractère très personnalisé à la réception et créent une atmosphère très festive. Je préconise, dans la mesure où la soirée est composée de personnes d’âges différents, de panacher l’orchestre ou le piano solo avec les séquences de disques. Ceci nécessite cependant une organisation cohérente afin que la musique « live » ne soit pas écrasée par une sonorisation démesurée ou un DJ excentrique !

Sur un ordinateur portable on peut créer avec de modestes moyens, des séquences musicales (play-list) adaptées aux goûts de chacun et les marier avec l’intervention de l’orchestre. Je vous conseillerai sur ce point, le cas échéant.

 

6.       Jazz et Boogie woogie sont ils identiques ?

Le Jazz est une famille musicale qui réunit de nombreuses sous-familles. C’est une musique qui a plus de cent ans et composée de métissages très divers.

Du ragtime (musique d’influence Européenne), au Gospel, Blues (musiques Noires Afro-Américaines), Stride (piano style de Harlem dans les années 30/40), Boogie woogie, be-bop, et autres modern Jazz, cette musique ne peut pas se réduire à un genre.

Le Boogie intègre de nombreuses composantes du Jazz : Swing, improvisation, aspect rythmique très développé. Il ne peut toutefois pas couvrir l’ensemble de la palette sonore et des couleurs multiples du Jazz, l’une des musiques les plus riches du 20ème siècle.

La musique d’influence Latine : Bossa-nova, Samba, latino etc… peut s’assimiler à du Jazz aussi.

Il faut se souvenir que la plupart des personnes ignorent la richesse et la multitude des styles qui composent le Jazz. D’autre part, à l’exception d’oreilles très exercées, certains genres de Jazz ne conviennent absolument pas à des réunions de fête ou des occasions conviviales.

Le Boogie est adapté pour des occasions où, précisément, il n’est pas nécessaire d’être un puriste ou un connaisseur. C’est une musique directe, facile à ressentir, captivante et qui touche aisément. N’oublions pas que sur les bases du Boogie woogie les grands musiciens de la légende du Rock’n roll ont construit leurs tubes : Fat’s Domino, Elvis Presley, Chuck Berry, Ray Charles (en partie), Jerry Lee Lewis, ont arrangé le Boogie woogie dans un contexte instrumental (guitares, voix etc.) pour en faire la danse la plus connue au monde : le Rock'n roll.

 

 

 

 

Rubrique à suivre.

N’hésitez pas à me faire connaître vos questions, j’y répondrai au plus vite.

Vous pouvez m’envoyer un mail : jpboogie@club-internet.fr
 
 
Agence Edealia